Mon premier livre

lifestyle

20 janvier 2015

Cela faisait un petit moment que je réfléchissais à faire exister mes photos/textes autrement que sur la toile.

 Après trois années de récits de voyages, de quotidiens, de découvertes, de retours aux sources, l'envie d'un bilan s'imposait. D'autant plus que je commence à définir un projet, des ramifications, des hésitations, des bouts de pistes, bref un flou total mais super enthousiaste !

 J'ai commencé à me pencher sur les livres photos numériques sans trop y croire, impossible à personnaliser, couverture pas très quali. Et puis finalement je me suis servie de ces contraintes pour les détourner :)

J'ai créé des pages de textes à part que j'ai importé comme mes photos, dessiné des illustrations tête de chapitre, et surtout, confectionné une double couverture avec du joli papier canson comme à l'école. Mais ça manquait d'un titre tout de même... Du coup j'ai confectionné des étiquettes losanges que j'ai découpé et collé sur la couverture. Je suis vraiment satisfaite du résultat, d'autant plus que Photoservice a vraiment très bien respecté mes photos, la qualité est sublime.

 Et on ne dirait pas comme ça, mais ce travail de synthèse m'a beaucoup appris sur moi, et m'a surtout donné les contours de ce fameux projet qui mûrissait dans un joyeux bordel. La suite très vite :)

Un livre photo à couverture souple tel que je l'ai conçu coûte un peu plus de 100 euros (22 euros à la base mais je l'ai étendu à 108 pages) . Photoservice fait très régulièrement des promotions. J'ai profité d'une réduction de 70% au moment des fêtes, 30 euros le livre c'est vraiment une affaire. Chez un imprimeur il faudrait en commander au moins 1000 pour arriver à ce prix de revient à l'unité...

projet0 projet9 projet3 projet4 projet6 projet7 projet8 projet11 projet55 projet10

Cela faisait un petit moment que je réfléchissais à faire exister mes photos/textes autrement que sur la toile.

 Après trois années de récits de voyages, de quotidiens, de découvertes, de retours aux sources, l’envie d’un bilan s’imposait. D’autant plus que je commence à définir un projet, des ramifications, des hésitations, des bouts de pistes, bref un flou total mais super enthousiaste !

 J’ai commencé à me pencher sur les livres photos numériques sans trop y croire, impossible à personnaliser, couverture pas très quali. Et puis finalement je me suis servie de ces contraintes pour les détourner :)

J’ai créé des pages de textes à part que j’ai importé comme mes photos, dessiné des illustrations tête de chapitre, et surtout, confectionné une double couverture avec du joli papier canson comme à l’école. Mais ça manquait d’un titre tout de même… Du coup j’ai confectionné des étiquettes losanges que j’ai découpé et collé sur la couverture. Je suis vraiment satisfaite du résultat, d’autant plus que Photoservice a vraiment très bien respecté mes photos, la qualité est sublime.

 Et on ne dirait pas comme ça, mais ce travail de synthèse m’a beaucoup appris sur moi, et m’a surtout donné les contours de ce fameux projet qui mûrissait dans un joyeux bordel. La suite très vite :)

Un livre photo à couverture souple tel que je l’ai conçu coûte un peu plus de 100 euros (22 euros à la base mais je l’ai étendu à 108 pages) . Photoservice fait très régulièrement des promotions. J’ai profité d’une réduction de 70% au moment des fêtes, 30 euros le livre c’est vraiment une affaire. Chez un imprimeur il faudrait en commander au moins 1000 pour arriver à ce prix de revient à l’unité…

Aucun commentaires pour le moment

Noël pour une semaine

ailleurs, lifestyle

29 décembre 2014

Cette année, Noël a duré longtemps. Mais malgré ça, Noël est passé très vite. Je regrette tellement mes impatiences d'enfance. Quand j'étais petite, je n'avais que Noël à penser et que ma liste à peaufiner pendant les 2 derniers mois de l'année. Aujourd'hui il y a le travail, les contraintes, les obligations, encore le travail, si bien que je n'ai pas eu une minute pour me languir des délicieuses heures de fin d'année, et je suis arrivée chez mes parents avec un énorme jet lag. Heureusement encore une fois ils avaient vu les choses en grand, on a trinqué à Noël à partir du 20 et préparé nos estomacs à chaque repas pour qu'ils soit assez distendus le 25. Petite merveille du matin de Noël, le feu a duré toute la nuit, tel un ronron dans la cheminée veillant sur nous pendant notre sommeil. C'est super rare que les braises résistent, et je n'ai pas pu m'empêcher d'y voir un peu de magie.

noel2014_17 noel2014_1 noel2014_9 noel2014_10 noel2014_7 noel2014_6 noel2014_4 noel2014_11 noel2014_15 noel2014_18 noel2014_19 noel2014_20 noel2014_21 noel2014_22 noel2014_24 noel2014_23

Cette année, Noël a duré longtemps. Mais malgré ça, Noël est passé très vite. Je regrette tellement mes impatiences d’enfance. Quand j’étais petite, je n’avais que Noël à penser et que ma liste à peaufiner pendant les 2 derniers mois de l’année. Aujourd’hui il y a le travail, les contraintes, les obligations, encore le travail, si bien que je n’ai pas eu une minute pour me languir des délicieuses heures de fin d’année, et je suis arrivée chez mes parents avec un énorme jet lag. Heureusement encore une fois ils avaient vu les choses en grand, on a trinqué à Noël à partir du 20 et préparé nos estomacs à chaque repas pour qu’ils soit assez distendus le 25. Petite merveille du matin de Noël, le feu a duré toute la nuit, tel un ronron dans la cheminée veillant sur nous pendant notre sommeil. C’est super rare que les braises résistent, et je n’ai pas pu m’empêcher d’y voir un peu de magie.

Aucun commentaires pour le moment