C’était le Café Marcel

adresses, paris

20 juillet 2015

J'ai déjà eu l'occasion de vous parler ici de mon vrai travail de directrice artistique chez Marcel dans la vraie vie de tous les jours. Il y a quelques semaines, Marcel a eu l'opportunité de se greffer au projet de la Jeune Rue et de tenir une boutique pendant 3 jours dans la jolie rue du Vertbois (plus de détails sur le projet ici). Le concept était de créer un "bar à idées" animé toute la journée et de dispenser gratuitement des conseils avisés aux créateurs d'entreprise, tout cela en proposant divers breuvages à siroter et encas à déguster. Avec un budget riquiqui et très peu de marge de manœuvre (on a récupéré le lieu la veille de l'ouverture), il a fallu imaginer ce à quoi ce lieu pourrait ressembler. J'ai proposé de me charger de la déco et la contrainte était de taille : Il fallait faire d'un lieu vide et complètement peint en noir un espace fun, convivial et accueillant, et tout ça en moins de 24h ! Certains reconnaitront sûrement dans mes inspirations la déco du célèbre Mama Shelter. Il faut dire que la perche était largement tendue, les murs noirs ont servi aux graphistes de l'agence de supports pour réaliser leurs dessins au posca. Les poupées gonflables permettaient de faire un clin d'œil aux derniers Lions décernés à l'agence. On a donc décidé d'axer une partie de la déco sur une profusion d'animaux sous forme de bouées :). On a acheté des meubles en bois brut, une grande table de travail, des vases, des fleurs fraîches, des moulins à vent, et on était bien contents du résultat. C'était hyper motivant, cette expérience a réveillé mon rêve enfoui d'un jour posséder ma propre boutique, même si je pense que l'ambiance serait radicalement différente:)

cafemarcel13 cafemarcel14 cafemarcel2 cafemarcel9 cafemarcel17 cafemarcel3 cafemarcel7 cafemarcel10 cafemarcel11 cafemarcel12 cafemarcel15 cafemarcel16 cafemarcel18 cafemarcel19

J’ai déjà eu l’occasion de vous parler ici de mon vrai travail de directrice artistique chez Marcel dans la vraie vie de tous les jours. Il y a quelques semaines, Marcel a eu l’opportunité de se greffer au projet de la Jeune Rue et de tenir une boutique pendant 3 jours dans la jolie rue du Vertbois (plus de détails sur le projet ici). Le concept était de créer un « bar à idées » animé toute la journée et de dispenser gratuitement des conseils avisés aux créateurs d’entreprise, tout cela en proposant divers breuvages à siroter et encas à déguster. Avec un budget riquiqui et très peu de marge de manœuvre (on a récupéré le lieu la veille de l’ouverture), il a fallu imaginer ce à quoi ce lieu pourrait ressembler. J’ai proposé de me charger de la déco et la contrainte était de taille : Il fallait faire d’un lieu vide et complètement peint en noir un espace fun, convivial et accueillant, et tout ça en moins de 24h ! Certains reconnaitront sûrement dans mes inspirations la déco du célèbre Mama Shelter. Il faut dire que la perche était largement tendue, les murs noirs ont servi aux graphistes de l’agence de supports pour réaliser leurs dessins au posca. Les poupées gonflables permettaient de faire un clin d’œil aux derniers Lions décernés à l’agence. On a donc décidé d’axer une partie de la déco sur une profusion d’animaux sous forme de bouées :). On a acheté des meubles en bois brut, une grande table de travail, des vases, des fleurs fraîches, des moulins à vent, et on était bien contents du résultat. C’était hyper motivant, cette expérience a réveillé mon rêve enfoui d’un jour posséder ma propre boutique, même si je pense que l’ambiance serait radicalement différente:)

1 commentaire pour cet article

Un week-end à croquer

adresses, paris

4 août 2014

Dernièrement, on a beaucoup mangé... Dernièrement, j'adore faire des tians de légumes comme m'a appris la maman du brun en Espagne. Alors j'en ai préparé pour mes parents avec du saumon en papillotes lors de leur dernière venue , ils étaient ravis :) Je sens que mon quartier est entrain de se transformer. L'an dernier la petite place de la rue Lambert était très calme, on pouvait très facilement s'y poser en terrasse pour siroter un verre tranquillement. Cette année c'est différent, les touristes montent un peu plus haut, les cafés ont refait leur devanture, les bandes de potes remontent de Pigalle vers mon petit paradis derrière la butte... Pourvu qu'ils ne se passent pas trop le mot ! Mon drame serait que mes petits rades de quartier se transforment en Jeannette et Mauri7 (bars insupportables du 10e). Après notre voyage en Orient-Express, on a mangé chez Noura sur le rooftop de l'Institut du Monde Arabe, pas vraiment le meilleur rapport qualité/prix, mais une vue tellement incroyable et des saveurs délicieuses pour le Mezzé Libanais. Et histoire de ravir tout le monde, on est retourné manger au Padrino, à 2 minutes de chez moi. Mon père a fait ses gros yeux quand la serveuse lui a annoncé que le thon à la plancha était servi avec de la salade, mais vu la taille de l'assiette, on a compris que les pâtes auraient été de trop :). Mes pâtes aux fruits de mer étaient incroyables. C'est rarissime que je commande des fruits de mer au restaurant à Paris, mais c'est le genre de risques qu'on peut prendre les yeux fermés au Padrino.

tian0 tian3 tian2 tian4$ gabin0 gabin2 noura0 noura4 noura1 padrino0 padrino2 padrino3

Dernièrement, on a beaucoup mangé… Dernièrement, j’adore faire des tians de légumes comme m’a appris la maman du brun en Espagne. Alors j’en ai préparé pour mes parents avec du saumon en papillotes lors de leur dernière venue , ils étaient ravis :) Je sens que mon quartier est entrain de se transformer. L’an dernier la petite place de la rue Lambert était très calme, on pouvait très facilement s’y poser en terrasse pour siroter un verre tranquillement. Cette année c’est différent, les touristes montent un peu plus haut, les cafés ont refait leur devanture, les bandes de potes remontent de Pigalle vers mon petit paradis derrière la butte… Pourvu qu’ils ne se passent pas trop le mot ! Mon drame serait que mes petits rades de quartier se transforment en Jeannette et Mauri7 (bars insupportables du 10e). Après notre voyage en Orient-Express, on a mangé chez Noura sur le rooftop de l’Institut du Monde Arabe, pas vraiment le meilleur rapport qualité/prix, mais une vue tellement incroyable et des saveurs délicieuses pour le Mezzé Libanais. Et histoire de ravir tout le monde, on est retourné manger au Padrino, à 2 minutes de chez moi. Mon père a fait ses gros yeux quand la serveuse lui a annoncé que le thon à la plancha était servi avec de la salade, mais vu la taille de l’assiette, on a compris que les pâtes auraient été de trop :). Mes pâtes aux fruits de mer étaient incroyables. C’est rarissime que je commande des fruits de mer au restaurant à Paris, mais c’est le genre de risques qu’on peut prendre les yeux fermés au Padrino.

Aucun commentaires pour le moment