Salon Maison & Objet Paris

paris

27 janvier 2015

Alors c'est simple, si vous hésitez encore à définir votre style en matière de décoration et de design, il faut à tout prix vous rendre au salon Maison et Objet !

Tout d'abord, essayez de dégotter une place auprès d'un contact bien placé si comme moi vous n'avez pas la chance de bosser dans le milieu.

Une fois sur place, armez-vous de toute la patience du monde car les 5 halls sont super denses et chacun mérite une visite,

Puis prenez en photo tout ce qui accroche vos yeux, du petit bol chromé au corner entièrement scénographié.

Et ensuite, une fois rentré chez vous, forcez-vous à ne garder qu'une quinzaine de photos. Et voilà comment j'ai fait mon tri, ces images me parlent et correspondent tout à fait à l'univers que j'essaie de coucher sur ce blog depuis 3 ans.

J'ai remarqué qu'un objet banal prenait une dimension toute différente à côté d'un objet lui répondant visuellement, soit par sa familiarité, ou au contraire par son opposition. J'ai remarqué qu'une composition passe-partout devenait splendide disposée devant un mur de couleur flatteuse.

J'ai remarqué que mon goût pour les vestiges était vraiment très présent, que j'aimais décidément les objets chaleureux par leur forme ou leur couleur. Qu’il faudrait qu’un jour j’ose enfin mettre un papier peint vieillot à grosses fleurs chez moi. Que le design scandinave était toujours furieusement tendance mais qu'il devrait forcément s'accompagner d'objets plus intemporels dans mon salon.

Mes coups de cœur :

Tom Dixon Broste Copenhagen Astier De Villatte Objet De Curiosité Madam Stoltz Iksel Farrow&Ball Nkuku

m&o_0 m&o_2 m&o_3 m&o_4 m&o_5 m&o_6 m&o_8 m&o_11 m&o_12 m&o_13 m&o_14 m&o_15 m&o_16 m&o_17

Alors c’est simple, si vous hésitez encore à définir votre style en matière de décoration et de design, il faut à tout prix vous rendre au salon Maison et Objet !

Tout d’abord, essayez de dégotter une place auprès d’un contact bien placé si comme moi vous n’avez pas la chance de bosser dans le milieu.

Une fois sur place, armez-vous de toute la patience du monde car les 5 halls sont super denses et chacun mérite une visite,

Puis prenez en photo tout ce qui accroche vos yeux, du petit bol chromé au corner entièrement scénographié.

Et ensuite, une fois rentré chez vous, forcez-vous à ne garder qu’une quinzaine de photos. Et voilà comment j’ai fait mon tri, ces images me parlent et correspondent tout à fait à l’univers que j’essaie de coucher sur ce blog depuis 3 ans.

J’ai remarqué qu’un objet banal prenait une dimension toute différente à côté d’un objet lui répondant visuellement, soit par sa familiarité, ou au contraire par son opposition. J’ai remarqué qu’une composition passe-partout devenait splendide disposée devant un mur de couleur flatteuse.

J’ai remarqué que mon goût pour les vestiges était vraiment très présent, que j’aimais décidément les objets chaleureux par leur forme ou leur couleur. Qu’il faudrait qu’un jour j’ose enfin mettre un papier peint vieillot à grosses fleurs chez moi. Que le design scandinave était toujours furieusement tendance mais qu’il devrait forcément s’accompagner d’objets plus intemporels dans mon salon.

Mes coups de cœur :

Tom Dixon Broste Copenhagen Astier De Villatte Objet De Curiosité Madam Stoltz Iksel Farrow&Ball Nkuku

Aucun commentaires pour le moment

What a wonderful world

paris

22 décembre 2014

J'ai beau aller très souvent à Disneyland au moment des fêtes (oui je suis une enfant...), ça ne m'était jamais venu à l'esprit de prendre des photos du parc. Déjà parce-que jusque là je passais le plus clair du temps dans la queue des manèges et le reste du temps à hurler dans les manèges. Pas les conditions les plus propices à la réalisation de jolis clichés :) Et puis la plupart du temps en décembre on a un temps pourri, les loupiottes du parc peinent à rendre le ciel moins maussade. Mais cette fois-ci, il a fait un temps sublime, et cette fois-ci j'ai senti un réel tournant dans mes habitudes de visiteuse. J'ai boudé le Space Mountain, je n'ai fait qu'une fois la tour de la terreur, j'ai fait une croisière d'une demie heure autour du train de la mine, mangé attablée pendant une heure dans un restaurant à burgers pas si donné mais pas si degueu non-plus. J'ai 30 ans, c'est fini les conneries ! Je suis vraiment en admiration devant ce parc. Pas de Mickey ou de Buzz l'éclair, mais plutôt des scénographes, des décorateurs, des vitriers, des peintres en lettres, des artisans qui font de ce parc une pure merveille de poésie et de minutie. J'ai appris récemment qu'il y avait un véritable atelier d'art juste à côté du parc. Les vitraux du château y sont confectionnés comme au moyen-âge, les chevaux du carousel se parent des couleurs des plus belles fêtes foraines, des typographes confectionnent au pinceau les enseignes des boutiques de souvenirs, comme autrefois.   Alors oui il y a un peu trop de Reine des Neiges, un peu trop de marketing, et beaucoup trop de poussettes, mais je ne peux m'empêcher d'adorer l'esprit qui se dégage de cet endroit, et de vouloir croire au plus profond de moi que ce monde merveilleux est bien réel.

disney0 disney4 disney5 disney19 disney6 disney7 disney8 disney9 disney10 disney11 diseny20 disney21 disney14 disney15 disney16 disney17 disney18

J’ai beau aller très souvent à Disneyland au moment des fêtes (oui je suis une enfant…), ça ne m’était jamais venu à l’esprit de prendre des photos du parc. Déjà parce-que jusque là je passais le plus clair du temps dans la queue des manèges et le reste du temps à hurler dans les manèges. Pas les conditions les plus propices à la réalisation de jolis clichés :) Et puis la plupart du temps en décembre on a un temps pourri, les loupiottes du parc peinent à rendre le ciel moins maussade. Mais cette fois-ci, il a fait un temps sublime, et cette fois-ci j’ai senti un réel tournant dans mes habitudes de visiteuse. J’ai boudé le Space Mountain, je n’ai fait qu’une fois la tour de la terreur, j’ai fait une croisière d’une demie heure autour du train de la mine, mangé attablée pendant une heure dans un restaurant à burgers pas si donné mais pas si degueu non-plus. J’ai 30 ans, c’est fini les conneries ! Je suis vraiment en admiration devant ce parc. Pas de Mickey ou de Buzz l’éclair, mais plutôt des scénographes, des décorateurs, des vitriers, des peintres en lettres, des artisans qui font de ce parc une pure merveille de poésie et de minutie. J’ai appris récemment qu’il y avait un véritable atelier d’art juste à côté du parc. Les vitraux du château y sont confectionnés comme au moyen-âge, les chevaux du carousel se parent des couleurs des plus belles fêtes foraines, des typographes confectionnent au pinceau les enseignes des boutiques de souvenirs, comme autrefois.   Alors oui il y a un peu trop de Reine des Neiges, un peu trop de marketing, et beaucoup trop de poussettes, mais je ne peux m’empêcher d’adorer l’esprit qui se dégage de cet endroit, et de vouloir croire au plus profond de moi que ce monde merveilleux est bien réel.

1 commentaire pour cet article