Un week-end à croquer

adresses, paris

4 août 2014

Dernièrement, on a beaucoup mangé... Dernièrement, j'adore faire des tians de légumes comme m'a appris la maman du brun en Espagne. Alors j'en ai préparé pour mes parents avec du saumon en papillotes lors de leur dernière venue , ils étaient ravis :) Je sens que mon quartier est entrain de se transformer. L'an dernier la petite place de la rue Lambert était très calme, on pouvait très facilement s'y poser en terrasse pour siroter un verre tranquillement. Cette année c'est différent, les touristes montent un peu plus haut, les cafés ont refait leur devanture, les bandes de potes remontent de Pigalle vers mon petit paradis derrière la butte... Pourvu qu'ils ne se passent pas trop le mot ! Mon drame serait que mes petits rades de quartier se transforment en Jeannette et Mauri7 (bars insupportables du 10e). Après notre voyage en Orient-Express, on a mangé chez Noura sur le rooftop de l'Institut du Monde Arabe, pas vraiment le meilleur rapport qualité/prix, mais une vue tellement incroyable et des saveurs délicieuses pour le Mezzé Libanais. Et histoire de ravir tout le monde, on est retourné manger au Padrino, à 2 minutes de chez moi. Mon père a fait ses gros yeux quand la serveuse lui a annoncé que le thon à la plancha était servi avec de la salade, mais vu la taille de l'assiette, on a compris que les pâtes auraient été de trop :). Mes pâtes aux fruits de mer étaient incroyables. C'est rarissime que je commande des fruits de mer au restaurant à Paris, mais c'est le genre de risques qu'on peut prendre les yeux fermés au Padrino.

tian0 tian3 tian2 tian4$ gabin0 gabin2 noura0 noura4 noura1 padrino0 padrino2 padrino3

Dernièrement, on a beaucoup mangé… Dernièrement, j’adore faire des tians de légumes comme m’a appris la maman du brun en Espagne. Alors j’en ai préparé pour mes parents avec du saumon en papillotes lors de leur dernière venue , ils étaient ravis :) Je sens que mon quartier est entrain de se transformer. L’an dernier la petite place de la rue Lambert était très calme, on pouvait très facilement s’y poser en terrasse pour siroter un verre tranquillement. Cette année c’est différent, les touristes montent un peu plus haut, les cafés ont refait leur devanture, les bandes de potes remontent de Pigalle vers mon petit paradis derrière la butte… Pourvu qu’ils ne se passent pas trop le mot ! Mon drame serait que mes petits rades de quartier se transforment en Jeannette et Mauri7 (bars insupportables du 10e). Après notre voyage en Orient-Express, on a mangé chez Noura sur le rooftop de l’Institut du Monde Arabe, pas vraiment le meilleur rapport qualité/prix, mais une vue tellement incroyable et des saveurs délicieuses pour le Mezzé Libanais. Et histoire de ravir tout le monde, on est retourné manger au Padrino, à 2 minutes de chez moi. Mon père a fait ses gros yeux quand la serveuse lui a annoncé que le thon à la plancha était servi avec de la salade, mais vu la taille de l’assiette, on a compris que les pâtes auraient été de trop :). Mes pâtes aux fruits de mer étaient incroyables. C’est rarissime que je commande des fruits de mer au restaurant à Paris, mais c’est le genre de risques qu’on peut prendre les yeux fermés au Padrino.

Aucun commentaires pour le moment

Revivre l’Orient-Express

paris

30 juillet 2014

C'est très rare que je fasse des expos à Paris. Je bosse sur les Champs, je prends le métro tous les jours de la semaine, je me tape ma dose de touristes en rang d'oignons bouchant les trottoirs du lundi au vendredi, du coup le week-end, c'est off ! MAIS ce week-end, j'avais mes parents à la maison. Du coup on a parcouru les expos. En ce moment Paris nous fait revivre les belles heures du voyage en train avec Il était une fois l'Orient-Express à l'Institut du Monde Arabe. Je ne comptais pas la visiter, mais quand je suis passée devant les fameux wagons sur le parvis en face du musée, j'ai été complètement séduite ! Je n'aurais jamais imaginé pouvoir un jour visiter ce train mythique, la locomotive lançait des tchou-tchou, il fallait que je fasse le voyage (âme de gosse enfouie au fond de moi:)). La scéno est vraiment bien faite, chaque table est l'occasion d'une mise en scène de vestiges de l'époque. On se promène de wagons en wagons en imaginant la vie à bord des personnages illustres ayant eu la chance de les emprunter. Je suis claustrophobe et j'ai en général beaucoup de mal avec l'exiguïté des espaces et la promiscuité. Mais je pense que je n'aurais eu aucun mal à voyager à bord de l'Orient Express tant le luxe et l'élégance des espaces en font oublier l'étroitesse. Mon âme romantique m'a fait imaginer des idylles confinées dans le huit clos des cabines en acajou (mais ça c'est à cause de Sean Connery). Des sagas illustres sont reconstituées à travers les wagons, les frasques de l'espionne Mata Hari,  le Crime de l'Orient Express d'Agatha Christie, les wagons bloqués dans la neige en 1929... Un vrai voyage historique ! L'expo continue à l'intérieur de l'IMA, on peut alors admirer de magnifiques affiches touristiques du début du siècle ventant la beauté de l'Orient : Istanbul, Le Caire, Baghdad, L'Algérie... Ces destinations aujourd'hui si proches (et quelques peu embrasées ces derniers temps...) étaient à l'époque l'exotisme à l'état pur ! Il était une fois l'Orient-Express Institut du Monde Arabe 1 Rue des Fossés Saint-Bernard 75005 Paris

orientexpress22 orientexpress3 orientexpress4 orientexpress5 orientexpress23 orientexpress24 orientexpress8 orientexpress9 orientexpress10 orientexpress11 orientexpress13 orientexpress14 orientexpress26 Mata-Hari_1910 affiche2 affiche3 orientexpress1 orientexpress2 orientexpress19

C’est très rare que je fasse des expos à Paris. Je bosse sur les Champs, je prends le métro tous les jours de la semaine, je me tape ma dose de touristes en rang d’oignons bouchant les trottoirs du lundi au vendredi, du coup le week-end, c’est off ! MAIS ce week-end, j’avais mes parents à la maison. Du coup on a parcouru les expos. En ce moment Paris nous fait revivre les belles heures du voyage en train avec Il était une fois l’Orient-Express à l’Institut du Monde Arabe. Je ne comptais pas la visiter, mais quand je suis passée devant les fameux wagons sur le parvis en face du musée, j’ai été complètement séduite ! Je n’aurais jamais imaginé pouvoir un jour visiter ce train mythique, la locomotive lançait des tchou-tchou, il fallait que je fasse le voyage (âme de gosse enfouie au fond de moi:)). La scéno est vraiment bien faite, chaque table est l’occasion d’une mise en scène de vestiges de l’époque. On se promène de wagons en wagons en imaginant la vie à bord des personnages illustres ayant eu la chance de les emprunter. Je suis claustrophobe et j’ai en général beaucoup de mal avec l’exiguïté des espaces et la promiscuité. Mais je pense que je n’aurais eu aucun mal à voyager à bord de l’Orient Express tant le luxe et l’élégance des espaces en font oublier l’étroitesse. Mon âme romantique m’a fait imaginer des idylles confinées dans le huit clos des cabines en acajou (mais ça c’est à cause de Sean Connery). Des sagas illustres sont reconstituées à travers les wagons, les frasques de l’espionne Mata Hari,  le Crime de l’Orient Express d’Agatha Christie, les wagons bloqués dans la neige en 1929… Un vrai voyage historique ! L’expo continue à l’intérieur de l’IMA, on peut alors admirer de magnifiques affiches touristiques du début du siècle ventant la beauté de l’Orient : Istanbul, Le Caire, Baghdad, L’Algérie… Ces destinations aujourd’hui si proches (et quelques peu embrasées ces derniers temps…) étaient à l’époque l’exotisme à l’état pur ! Il était une fois l’Orient-Express Institut du Monde Arabe 1 Rue des Fossés Saint-Bernard 75005 Paris

7 commentaires pour cet article