J’ai passé le week-end dernier chez ma tante, dans sa magnifique maison au fin fond du Cantal. Ma mère possède aussi une maison de vacances dans cette région où j’ai l’habitude de passer quelques jours au 15 août, mais c’était la première fois que je venais séjourner uniquement chez ma tante. Sa maison est une vieille ferme authentique qu’elle a retapée il y a une vingtaine d’années, et qui n’avait pas été habitée depuis 1930 ! J’y ai apporté un bouquin de Delphine de Vigan (Rien ne s’oppose à la nuit) que j’ai dévoré en 2 jours, devant la cheminée ou affalée dans le sofa de la mezzanine. Je n’ai pas quitté mes chaussons en peau de mouton, sauf peut-être pour aller visiter Salers, une ville médiévale à une heure de là. On a mangé de la charcuterie et du fromage d’Auvergne en parlant de nos ancêtres proches et lointains, c’était tout à fait dans l’esprit de mon bouquin d’ailleurs. Si vous aimez les longues histoires de famille pleines de joies et de drames, je vous le conseille vivement !