Peu de villes ne me donnent autant envie de tout quitter qu’Amsterdam. (pour ceux qui se poseraient déjà la question je ne parlerai ici ni de pétards ni de putes, ni de champignons:)) J’ai eu mon premier coup de coeur il y a 6 ans lors d’un voyage d’études. J’y suis retournée plusieurs fois depuis, et ce week-end la magie a définitivement opéré. J’adore l’architecture de la ville, ses magnifiques maisons de briques étroites organisées le long de canaux tranquilles, les fenêtres dépourvues de rideaux laissant entrevoir de très jolis intérieurs. Ils ne sont vraiment pas pudiques ces néerlandais. Il n’est pas rare de les apercevoir entrain de bouquiner dans leurs sofas, de faire la cuisine, de mettre des tulipes dans un vase… A étaler leurs vies en vitrines, on dirait presque qu’ils veulent nous faire une démonstration de leur perfect way of life. Comme on se pêle 300 jours par ans dehors, les intérieurs sont complètement cosy, les cafés bruns regorgent de bougies réchauffant les tables, les boiseries recouvrent les murs pour nous protéger des morsures du froid. Les après-midi pourraient n’être faites que de thés et de warm glühwein (vin chaud). Et je crois que ce qui achève de me convertir, c’est la bicyclette ! Plus de la moitié des déplacements se font a vélo dans Amsterdam, et cela ne fait que sublimer le charme de l’ensemble. Il n’est pas rare de croiser des amsterdamiens balader leur gamin et leurs paniers de courses à l’avant de leur vélo/brouette. Les bobos parisiens peuvent se rhabiller. Pas de bruits de klaxons, les rues sont très calmes, on peut flâner le nez au vent en léchant les charmantes vitrines des magasins. Et tout ça a 3 heures de train ! Déjà quelques photos d’Adam vue du froid, la suite demain:)