J’ai passé le week-end de Pâques dans ma maison de famille auvergnate (déjà vue ici). Le climat a été complètement incroyable, entre poudreuse immaculée à Super-Besse et soleil éblouissant sur la terrasse. Ca faisait une vingtaine d’années que je n’avais pas skié à Super-Besse, fabuleux terrain de mes premières gamelles à ski. Mais cette station est vraiment très agréable, beaucoup moins chères que les Alpes, même si beaucoup moins étendue. Encore une fois, la petite maison sur la colline nous a apporté un repos bien mérité. J’ai encore fouillé les placards dans tout leurs recoins dans le but d’y trouver de nouveaux trésors. Je suis tombée en admiration devant des accessoires ayant appartenus à ma grand-mère (bon j’ai glissé mes solaires dans la photo, mais ça passe nickel:). Elle avait beaucoup de goût, les photos que j’ai d’elle témoignent de ses goûts chics et un peu bourges, c’était une autre époque :) J’ai mis la main sur un bouquin de prières datant du début du 19e… A croire que mes ancêtres étaient très pieux ! J’ai photographié au numérique les clichés argentiques de mes parents (paradoxe d’époques), ainsi que de mes grands-parents au Champ de Mars juste après la guerre. J’aime bien emprisonner les souvenirs ici, je me dis que les garder ainsi à vue repoussent à plus tard le moment où ils s’effaceront de ma mémoire. Et puis certaines instagramment leurs enfants, moi je blog mes parents:)