Je vais sûrement avouer l’inavouable, mais je n’ai pratiquement jamais entendu de son sortir d’une platine vinyle… Ma mère, une grande adepte du « ça sert plus on jette », a basardé notre vieille platine familiale bien avant que je sois en âge d’avoir des souvenirs de musiques. Heureusement que le brun a un peu plus de souvenirs pour moi, il a carrément passé son enfance à jouer avec des caisses de vinyles (c’est une image :)). On a retrouvé un diamant pour faire marcher sa vieille platine, du coup samedi dernier on s’est rendu chez Exodisc à Jules Joffrin. Et là j’ai eu l’impression de plonger dans une autre époque. Déjà la boutique est vraiment très belle, complètement dans son jus, et on a été accueillis par du son blues rock grésillant sortant de la boîte à merveille du disquaire. J’ai une piètre culture musicale et la sélection est vraiment très pointue, du coup je m’en suis sortie avec un classique de Gainsbourg et deux albums de Sebastien Tellier. Le brun lui a acheté uniquement sur les conseils du disquaire en lui indiquant ses goûts, et si possible en privilégiant les albums introuvables en CD, tant qu’à faire :) On a trouvé un album de Janis Joplin de l’époque Summertime à 4 euros ! Il faut bien le reconnaitre, c’est magnifique un vinyle, je suis de plus en plus persuadée que c’est le support qui traversera les générations. Une aubaine pour les DA qui ont l’occasion de travailler sur les pochettes. Y’a plus qu’à faire tourner ! Exodisc 70 Rue du Mont Cenis 75018 Paris