Comme ça fait plaisir de découvrir un restaurant comme celui-là ! Mes parents sont venus se faire un week-end parisien à la maison, et je les ai promené en long en large et en travers de la butte. Puis a 14h on a eu très faim, et on avait les bras pleins de paquets. Entre les restos branchouilles, les gargotes immondes et les bistros aux assiettes monotones, j’avais vraiment peur que la flemme nous fasse choir à une mauvaise adresse. Mais alors par le plus grand des hasard, on a fini par trouver la perle rare. J’étais souvent passé devant Le Basilic que je trouvais un peu pompeux au bout de la rue des Abbesses, pour moi c’était sûr, une pareille devanture à un pareil emplacement, ça sentait le piège à touristes à fond les baskets. Et puis en lorgnant la recommandation trip advisor sur le pas de porte, on a fini par rentrer. Et là, on se serait cru chez grand-mère, en Alsace (mais pas la mienne:)). Le décors authentique est complètement charmant, le menu sentait bon l’enfance et la farine sur le rouleau à pâtisserie. Je me suis régalée avec des plats simplissimes mais à fort potentiel nostalgique. Autour de nous, des gens du quartier, des familles de 3 générations, des mamies venues prendre un goûter, aucun ourlet de hipster à l’horizon, de la simplicité ! On a dû y passer au moins 2 heures, le pain perdu a achevé ma régression, on a remonté la butte gavés mais emballés :)