Le grand froid est là, apportant sa lumière laiteuse et fantomatique de fin d’après-midi. A 18h le parc des buttes Chaumont est bientôt vide. Je déambule dans les allées, le bout de mes doigts congelés, la vapeur au bord des lèvres. L’ambiance est presque surréaliste, j’ai l’impression de parcourir les décors d’un Sleepy Hollow. La lumière décline progressivement, les gamins font leurs derniers tours de manège, j’ai presque hâte de retrouver les lumières du métro.