L’orange à la cannelle n’est qu’un prétexte coloré pour mettre en valeur le service d’argenterie dont on a hérité avec ma soeur lors de notre dernier passage dans la maison d’Auvergne de ma tante. Ma tante nous a amené ses tiroirs de couverts et nous a proposé de nous les partager. Il y a encore quelques vestiges de mes ancêtres dans les placards de cette maison, je suis tellement ravie de pouvoir les faire revivre ! J’ai décidé de m’en servir tous les jours, ou au moins à chaque dîner a la maison. On leur réserve une place dans le lave vaisselle, un jour viendra le temps de les nettoyer au chiffon et au savon noir, mais je ne veux surtout pas les laisser s’empoussiérer dans un tiroir, ces couverts sont faits pour vivre aujourd’hui ! Je les trouve magnifiques, j’aime chacune de leurs rayures et de leur tâches d’usure. Ma grand-mère n’est plus là pour m’en raconter l’histoire, peut être les a-t’elle reçus dans son trousseau de mariage :)