Je suis vraiment fan du rythme de vie à l’Espagnole, peut-être plus particulièrement en Aragon, dans les terres. Le fait d’être dans la campagne protège de la frénésie des bords de mer (qui sont assez vilains en Espagne au demeurant). Nous avons passé 5 jours chez les parents du brun la semaine dernière à laisser filer les heures sans se soucier du coucher du soleil, la vie continuant si tard la nuit. Et puis les heures du crépuscules sont les plus agréables en Espagne, les pierres sont roses, les ombres contrastent les rues, l’air est enfin respirable. On peut se lever à 11h00 sans culpabiliser puisque le déjeuner sera à 15h, une petite promenade pour se mettre en appétit et on revient couper les tomates et allumer le barbecue. A 16h30 on se prélasse à l’ombre des amandiers, ou des persiennes dans la chambre (les maisons espagnoles sont calfeutrées pour garder la fraîcheur). Et à 18h la journée commence, les boutiques ferment si tard, on n’est pressés de rien. On prend l’apéro à 21h, tapas ensuite et derniers verres pour accompagner la lune. On croise absolument toutes les générations dans les bars, des enfants aux grands-parents, les gens arrivent vers minuit le samedi et c’est la fête ! Et puis ce village d’Uncastillo est vraiment magnifique, si paisible à l’année et si animé pendant les ferias, j’en suis déjà nostalgique, on va sûrement y retourner faire tarder les heures d’été à la rentrée :) Et pour couronner le tout, la maison des parents du brun est une merveille de tranquillité. Elle fait partie des endroits où j’arrive complètement à lâcher prise (on ne dirait peut-être pas en me lisant mais je suis une BOULE DE NERFS) et à me ressourcer.