La suite de mes dernières épopées culturelles parisiennes (promis après c’est fini:). Lors de notre week-end marathon bouffe/culture familial, on a aussi gambadé jusqu’au Petit Palais pour faire l’expo Paris 1900, la ville spectacle. Quand j’étais étudiante, j’étais complètement fan des affichistes de cette période, j’avais confectionné un bouquin sur Toulouse-Lautrec, et pour page de garde, j’avais choisi le fameux tableau de Marcelle Lender dansant le boléro dans Chilpéric. J’en avais même fait une reproduction au fusain dans ma chambre (qui m’a pris 3 mois au bas mot). Et c’est ce même tableau qui est repris pour l’affiche de l’exposition, la boucle est bouclée haha ! Grâce à Toulouse-Lautrec,  j’ai découvert le XVIIIe. J’habitais alors en Picardie et ne connaissais de Paris que les Champs and the Eiffel Tower. Montmartre, le Moulin-Rouge, les cabarets hauts en couleur, j’avais supplié mes parents de nous y promener lors de notre prochaine descente à Paris. Et la suite vous la connaissez, j’habite sur le flan est de la butte et j’aime d’amour ma rue et mon quartier :) Je suis très mauvaise pour faire les comptes rendus d’exposition, alors j’ai focalisé mon objectif sur des détails de peintures, de silhouettes, d’expressions. J’ai trouvé cette exposition bien trop fournie, les œuvres semblaient étouffer sur les murs. Il faut dire que la lumière tamisées (pour amener l’ambiance feutrée d’un boudoir j’imagine) ne leur rendait pas vraiment grâce… Du coup je l’ai parcourue sans trop m’attarder, mais j’ai tout de même eu l’occasion d’être scotchées par certains tableaux, Dans l’ordre d’apparition, mes coups de cœur : Henri Gervex, Une Soirée au Pré Catelan Julius Leblanc Stewart, La Rédemption René Xavier Prinet, Le Balcon Toulouse Lautrec, Marcelle Lender dansant le Boléro dans Chilpéric