Damned… Encore une fois je me suis répétée de profiter de chaque moment pendant notre voyage en Asie… Encore une fois j’ai l’impression que ces images sont maintenant un rêve à peine vécu, j’enrage que les émotions soient déjà si lointaines, que les odeurs aient disparu de mes narines, que la chaleur qui m’a tant fait suffoquer soit maintenant un vague souvenir. Quand je revois ce bol de soupe acheté 50 baths et englouti dans une sombre gargote juste après notre atterrissage, je me dis que je donnerai la totalité de mes chèques vacances pour le déguster de nouveau. On est passé par Bangkok avant de continuer notre séjour au Cambodge. On avait raté cette capitale l’an dernier au profit des îles du sud, et cette escale nous a ravis. J’ai adoré me replonger dans l’ambiance thaïlandaise pour 2 nuits, échanger des Sawadicap avec ces gens si souriants, manger une soupe Tom Kha Kaï attablés en pleine rue, humer l’odeur du jasmin, des épices, des bouillons de poisson. Je ne pensais pas me prendre un tel bol d’émotions en revenant en Thaïlande, ça a ravivé mon énorme coup de cœur de l’année dernière. Ca nous a alors foutu une énorme pression, il fallait que le Cambodge remplisse ses promesses et nous ravisse au moins autant que le pays du sourire. Notre hôtel était situé sur Samsen Road, dans un quartier très sympa si on préfère l’authenticité à la modernité. Il suffit de remonter Samsen Road et ses rues perpendiculaires jusqu’à la rivière pour tomber sur de délicieux petits restaurants de rue. Nous avons visité deux temples. Le premier au hasard d’une rue absolument pas touristique m’a permis de contempler mes premiers bouddhas. Le temple était désert, c’était vraiment idéal pour s’immerger dans l’atmosphère de la religion bouddhiste. Je m’en veux terriblement mais je n’ai pas gardé en tête le nom de ce temple… Le lendemain, au Palais Royal, il a fallu procéder à la visite en rang d’oignons derrière des groupes de touristes (dont certains particulièrement sonores et irrespectueux). Malgré la splendeur des lieux, le charme a nettement moins opéré… On a alors gardé cette expérience en tête et repensé tout notre parcours à travers les temples d’Angkor. Privilégier les temples isolés et oubliés aux temples les plus renommés. Bien nous en a pris ! La suite très vite :)