Avant je courais (si si). J’ai couru pendant des années, été comme hiver, qu’il vente ou qu’il grêle… Je me demande encore où j’ai pu trouver une telle motivation. Je m’imaginais que quitte à consacrer une heure à un sport chaque semaine, il fallait que l’effort se mesure en sueur et en souffrance. Il y a quelques mois, un désir dont j’ignore encore l’origine m’a poussée à tenter un cours d’essai de yoga. Et depuis je suis complètement accro. J’y vais tout les mardis pendant une heure et demie et je n’ai pour l’instant presque pas manqué à l’appel. On a tendance à penser que le yoga n’est pas un sport, que c’est plutôt de la gnognote un peu mystique de relaxation (oui j’ai entendu de tout). Moi j’en ressors à chaque fois complètement sur les rotules. Le yoga fait travailler la respiration, permet d’étirer doucement mais sûrement chaque muscles du corps, de travailler des postures ultra acrobatiques qui musclent en profondeur… Mais surtout, le yoga permet de lâcher prise. Cela donne vraiment la sensation de câliner son corps en le manipulant doucement, mais fermement. Au début du premier cours, il faut exprimer un vœux à accomplir en lien avec le yoga, un vœux positif pour soi-même et pour l’univers. J’essaie de pratiquer le yoga en gardant ce vœux en moi, et je tente d’en appliquer les bienfaits dans mon quotidien. On pourrait penser que c’est complètement mystique, c’est vrai qu’il y a un véritable engagement spirituel. Pour citer Wikipedia, « Le but ultime du yoga est la quête d’une harmonie, d’une unité corps et esprit (…) Le yoga est une philosophie sans exclusive, toutes les convictions, mêmes religieuses ou humanistes, peuvent y trouver leur compte. Pour autant, le yoga n’est pas une religion. Le yoga proposant l’union, les choix religieux ou non sont respectés. L’essentiel étant la cessation des perturbations du mental, cela induit : le respect d’autrui, la paix et la non-violence ». (voir tout l’article ici) Je pratique mes cours au centre de danse du Marais, ma professeur nous fait très souvent les cours en anglais, bizarrement cela donne encore plus la sensation de s’évader. Bref je suis complètement conquise, à mes yeux maintenant il y a réellement un avant/après cette première séance de yoga. Je me rends compte que je rentre de plus en plus dans les clichés de la pintade parisienne, il ne me manque plus qu’un panier en osier pour aller acheter mes poireaux au marché le dimanche matin :)