Après notre journée au Cap Ferret, ma sœur m’a trimballée un peu partout dans Bordeaux, mais surtout au quartier Saint-Michel. C’est un peu le 18e côté Château Rouge de Bordeaux, mais sans crackmans ni enseignes disgracieuses de magasins de postiches ou d’iphones en carton. J’y ai acheté une robe comme celles que portaient ma grand-mère pour 8 euros dans un stand de fripes, mangé une délicieuse Burrata dans une des adorables terrasses qui bordent la place, humé les odeurs des fruits mûrs des étalages, dévoré des yeux l’intégralité des produits comestibles du marché des Capucins, et imaginé les plans de mon futur appartement avec terrasse surplombant ce joyeux bordel. Il faut laisser au temps le temps de musarder dans les ruelles bordelaises…