Une fois coutume, j’ai écrit ces quelques lignes à même le soleil, allongée sur un transat au bord de la piscine, il y a maintenant 2 semaines. 25 août 2015 : Le mois d’août va bientôt s’achever, nous sommes réunis en famille dans la maison du bonheur au bord de la mer. Le soleil de fin de saison ravit nos cœurs de vacanciers et crame nos peaux de paresseux. Nous sommes à Théoule non loin de Nice, ancien paradis de mes vacances de petite fille avant que l’appartement de mes grands-parents ne soit vendu. Je crois que c’est aussi cela que j’aime dans ces maisons que mes parents louent à la fin de l’été, elles me rappellent mon enfance passée sur la Côté d’Azur. Je sais qu’il est bon ton d’aimer la Bretagne, mais je ne m’y fais pas. J’adore les couleurs d’ici, elles sont chaudes, saturés, eblouissantes. La végétation grillée par le soleil est jaune orangée, les fleurs sont flamboyantes et les pierres des édifices sont dorées comme le sable à midi. Le bleu tient toutes ses promesses d’azur, on entre dans l’eau comme dans un bain chaud. On peut rester en petite robe toute la soirée et pour une gamine du nord comme moi, c’était carrément la liberté.
 Il y a 4 ans nous étions déjà dans cette même maison au bord de la mer. Aussi lorsque je l’ai retrouvée sur le site de location de vacances personne ne s’est opposé à ce qu’on la loue à nouveau cette année… La première crique se trouve sur l’Ile Verte, accessible par un petit bateau depuis le port de La Ciotat. J’aurais aimé prendre plus de photos mais je pars toujours (quasiment) à poil à la mer, un maillot, un paréo, pas de place pour un appareil photo. Puis la ville de Nice, avec ses lumières chaleureuses, ses odeurs d’épices et ses airs de dolce vita hérités de ses origines italiennes. Je me ballade dans le Vieux Nice suspendue dans mes souvenirs, je flotte dans les ruelles qui me ramènent à la mer, sa rumeur résonne dans les galets charriés par les vagues, j’aime cette ville avec le cœur gonflé de l’enfance et si il ne fallait jamais grandir enfin j’y passerais toute ma vie…