Je réalise qu’à chaque rentrée c’est toujours un peu la même chose… Paris semble profiter de cette période pour me cracher à la gueule tous ses désagréments : le monde, le métro, la pollution, la peau luisante, les cheveux gras, les gens speed, toujours plus pressés, toujours plus hipsters, toujours plus connectés… Pour rappel mon coup de gueule de l’an dernier. Le brun a bien compris que pour me redonner le sourire il fallait céder à mes caprices de recherche d’authenticité du dimanche. Ce syndrome s’est récemment traduit par une demie heure de RER +  une demie heure de marche sous la pluie pour aller visiter le château de Malmaison. C’est un domaine à taille humaine (à échelle d’empereur:), le château n’est clairement pas immense mais sa visite vaut vraiment le détour. J’ai adoré admirer les jolies pièces en enfilades décorées à l’italienne, le parc est une merveille de romantisme et j’aurais pu flâner entre ses arbres aux couleurs de l’automne toute l’après-midi. Ce château a été acheté par Joséphine de Beauharnais, épouse de Napoléon Bonapatre, en 1799. Il a abrité leur couple jusqu’à leur divorce. Si vous voulez marcher dans les pas de Joséphine, prenez le RER A jusqu’à la Gare de Rueil Malmaison, et quittez doucement la ville pour emprunter l’allée du Château. Quiétude et authenticité assurées.