Pendant les vacances, j’ai passé quelques jours dans un petit village perdu en plein cœur de l’Aragon en Espagne : Uncastillo. C’est un petit village de maisons de pierres dorées, collées les unes aux autres, et organisées le long de petites rues sinueuses et escarpées.
C’est un endroit complètement mort à l’année, mais j’ai eu la chance d’y aller au moment des fêtes, et alors quelle ambiance ! Tout le village est dans la rue, des bambins aux grands parents, pour assister au lâcher de taureaux dans les rues et pour suivre la fanfare dans le village jusqu’au bout de la nuit.

Les gens présents n’étaient que des locaux ou des proches, et dans ce genre de fêtes de rue ça change tout : pas d’ambiance de beuverie, pas de mecs lourds ultra bourrés défonçant tout sur le passage, on sent que tout le monde est content d’être présent par amour du village…