Chaumont, soir d’hiver

paris

30 janvier 2012

Le grand froid est là, apportant sa lumière laiteuse et fantomatique de fin d'après-midi. A 18h le parc des buttes Chaumont est bientôt vide. Je déambule dans les allées, le bout de mes doigts congelés, la vapeur au bord des lèvres. L'ambiance est presque surréaliste, j'ai l'impression de parcourir les décors d'un Sleepy Hollow. La lumière décline progressivement, les gamins font leurs derniers tours de manège, j'ai presque hâte de retrouver les lumières du métro.

Le grand froid est là, apportant sa lumière laiteuse et fantomatique de fin d’après-midi. A 18h le parc des buttes Chaumont est bientôt vide. Je déambule dans les allées, le bout de mes doigts congelés, la vapeur au bord des lèvres. L’ambiance est presque surréaliste, j’ai l’impression de parcourir les décors d’un Sleepy Hollow. La lumière décline progressivement, les gamins font leurs derniers tours de manège, j’ai presque hâte de retrouver les lumières du métro.

1 commentaire pour cet article

Vieilles lectures

lifestyle

25 janvier 2012

Dans une des chambres, chez mon oncle, je suis tombée en amour devant ces 3 objets. Un catalogue du bon marché datant de 1924, un livre de coloriage vraisemblablement aussi vieux, et une boite Hermès vintage. On n'ouvre jamais assez ces vieux bouquins poussiéreux, sûrement par peur des les abîmer. J'ai décidé d'immortaliser mes doubles préférées pour pouvoir toujours les consulter.

Dans une des chambres, chez mon oncle, je suis tombée en amour devant ces 3 objets. Un catalogue du bon marché datant de 1924, un livre de coloriage vraisemblablement aussi vieux, et une boite Hermès vintage. On n’ouvre jamais assez ces vieux bouquins poussiéreux, sûrement par peur des les abîmer. J’ai décidé d’immortaliser mes doubles préférées pour pouvoir toujours les consulter.

2 commentaires pour cet article

L’appartement nostalgique

lifestyle

23 janvier 2012

Il y a des endroits qui nous plongent instantanément des années en arrière. Des endroits que l'on connaît depuis notre enfance, dont chaque objet nous rappèlent des souvenirs enfouis, et dont l'odeur semble ne jamais avoir quitté nos narines. Cet appartement, je ne le connais pas depuis mon enfance, je n'y ai pas grandi, et pourtant, il me procure les mêmes sensations quand je m'y rends. Mon oncle et ma tante y habitent depuis 40 ans, y ont élevé 3 enfants, à travers leçons de pianos et concours de chevaux. Tout semble avoir été méticuleusement laissé à sa place depuis que les enfants sont partis faire leurs vies. Il n'y aurait le jauni des cahiers d'école et des dessins au mur, on pourrait penser que toute la famille va se retrouver au dîner.

Il y a des endroits qui nous plongent instantanément des années en arrière. Des endroits que l’on connaît depuis notre enfance, dont chaque objet nous rappèlent des souvenirs enfouis, et dont l’odeur semble ne jamais avoir quitté nos narines. Cet appartement, je ne le connais pas depuis mon enfance, je n’y ai pas grandi, et pourtant, il me procure les mêmes sensations quand je m’y rends. Mon oncle et ma tante y habitent depuis 40 ans, y ont élevé 3 enfants, à travers leçons de pianos et concours de chevaux. Tout semble avoir été méticuleusement laissé à sa place depuis que les enfants sont partis faire leurs vies. Il n’y aurait le jauni des cahiers d’école et des dessins au mur, on pourrait penser que toute la famille va se retrouver au dîner.

Aucun commentaires pour le moment